Destinations nautiques certifiées
  •  

Le Gosier

Le Gosier est sans conteste, le berceau du tourisme guadeloupéen. La ville qui doit son nom à une espèce de pélican d’Amérique, le grand-gosier, en a fait logiquement son emblème.

Ses hôtels de luxe, ses plages, ses restaurants, sa vie nocturne ont contribué à la réputation balnéaire de la station située à une dizaine de kilomètres de l’aéroport Pôles Caraïbes de Pointe-à-Pitre. 

Forte de son attractivité et de ses 25 000 habitants, Le Gosier jouit d’une position privilégiée en bord de mer. La commune travaille aussi depuis une vingtaine d’année à une redynamisation de son territoire. Les efforts de structuration sont autant de nouveaux appels d’air pour l’économie touristique de la ville

Bouillante

Bouillante, ville Station Nautique*, capitale de la plongée en Guadeloupe, est connue mondialement pour la beauté de ses fonds marins. Au large de la plage de Malendure, la réserve Cousteau et les îlets Pigeon offrent la possibilité de découvrir la faune et la flore sous-marine à l'occasion d'une plongée, une balade en bateau à fond de verre ou kayak. Poissons, coraux, tortues attendent les visiteurs.

  •  

Saint François

Au coeur d'un site naturel grandiose

Bordé au sud par la Mer des Caraïbes à l'Ouest et à l'Est par l'océan Atlantique, la Guadeloupe est caractérisée par sa forme de papillon. Elle abrite la Station Nautique Saint-François sur son aile droite, à la pointe Est de la Grande-Terre. 
La commune de Saint-François forme un triangle avec les villes de Sainte-Anne et Saint-François à sa base et le Moule au nord.
Ce petit village de pêcheur situé à 36 km de Pointe-à-Pitre et 90 km de Basse-Terre a su garder son authenticité et son âme traditionnelle. S'étirant sur un plateau le long de la pointe des Châteaux, classée Grand Site, la station offre un panorama spectaculaire sur la bien nommée Désirade.
Palmiers, plages et paradis floral
Les côtes de l'île, très diversifiées, alternent entre plages de sable fin, criques, anses plates, lagons et un relief plus découpé, vestiges de l'activité du volcan la Soufrière.
Des palmiers bordent les plages blanches, comme celle des Raisins Clairs ou la Anse à la Gourde, derrière lesquelles s'étendent les champs de canne à sucre.
La station bénéficie d'un climat ensoleillé toute l'année, avec le taux de pluviométrie le plus bas de l'île, ce qui lui vaut une faune et une flore très riches, aux nombreuses espèces endémiques.
Véritable paradis floral, l'île est fleurie toute l'année d'« amours éternels » et autres bougainvillées. Les barrières de corail constituent un habitat privilégié pour les tortues, anémones, étoiles de mer, éponges, hippocampes, et poissons colorés.